Le sentier Bonbis

 

Le Sentier Bonbis d’hier à aujourd’hui son histoire en raccourci.

 

 

Le Sentier Bonbis est né dans la seconde moitié des années 90 de la volonté commune du Club Montagne de l’époque et de la Ville de Chenôve dont, à son origine, il a porté les couleurs ( balisage jaune et bleu ) et ce, jusqu’à la relativement récente uniformisation en jaune des signalétiques locales. Désormais, le jaune balise les sentiers de pays, le blanc et le rouge étant les couleurs des sentiers de grande randonnée.

Au niveau des nombreuses et parfois complexes démarches administratives, sa gestation est, pour l’essentiel, l’œuvre de Pierre CARBON, un des principaux acteurs de la refondation du Club Montagne en 1994 à la suite de la construction du mur d’escalade du Boulodrome.

Son tracé initial se situait entièrement sur le plateau de Chenôve, le passage par la cédraie de la Trouhaude s’étant révélé compliqué à concrétiser, notamment pour des questions de responsabilités en cas d’incendie.

A la demande des Autorités Militaires, ce tracé a été modifié sur son flanc sud pour l’éloigner de la zone d’entraînement au tir qui continue à être utilisée. C’est ce qui explique l’existence de deux tracés sud, l’un surplombant la Combe du Pré et passant au pied de l’ultime butte de tir, l’autre descendant là où naît cette combe pour remonter vers la Source de Grosne en longeant plus ou moins le mur d’enceinte de Gouville avant d’obliquer à flanc vers l’est pour tangenter les lacets de la route avant de rejoindre le débouché de la combe sur le vignoble. De là, il remonte légèrement sur le plateau où il retrouve le tracé initial.

(texte fourni par le Club Montagne Chenôve)

Pour plus d’infos, contactez le Club Montagne Chenôve.