Historique

Le comité de Côte d’Or est né dans les années 50. En 1977, il compte 22 club et pratique 21 activités dont 1 groupe folklorique « la jeunesse Bourguignonne » et pas moins de 1500 adhérents. Les activités proposées sont alors le cyclisme et la lutte en compétition, la montagne, la rando, la spéléo et la pétanque.

 

Les dates marquantes :

  • 1971 : création d’un terrain de camping multisport FSGT à Athée (près d’Auxonne).
  • 1976 : création d’une rencontre France/Bulgarie de Lutte, sous l’égide de l’Union Sportive Ouvrière Dijonnaise (USOD, le premier club FSGT de Côte d’Or).
  • 1977 : création et ouverture d’une école nationale FSGT d’escalade à Hauteroche dans le canton des Laumes avec aires naturelles de camping.

Les lutteurs : actifs et victorieux, même au delà de nos frontières !

Les sportifs du Lutte Club Chenôve participent régulièrement aux championnats fédéraux de lutte et de pancrace. Ainsi de nombreux champions de haut niveau nationaux et internationaux ont été mis en lumière.

Chaque année une rencontre amicale permet à la France et à la Bulgarie de s’affronter.

Trois lutteurs se sont distingués en 2010 en Estonie au cours des jeux CSIT (Confédération Sportive Internationale du Travail), avec une médaille d’Or et deux places de 4 et 5.

La Côte d’Or, terre de cyclo-cross et de champions !

Une trentaine de titres de champions de France FSGT ont été remportés depuis 1976 dans les catégories séniors et jeunes.

Nos glorieux anciens : Yves Petit-Demange (5 fois champion de France) ; Mickael Petit-Demange (3 fois champion de France) ; Daniel Deguin (4 fois champion de France).

Sans oublier : Zabloski, Perrin, Ferreri, Mathias, Guy et David Derepas, Beudet, Pissot, Seguin, Leroy, Royer, Simonnot etc…

Remontez le temps et consultez les résultats des côte d’oriens aux championnats nationaux de cyclo-cross depuis 1976 !

La FSGT 21 a contribué au développement des Activités Physique de Pleine Nature (APPN) en Côte d’Or

 

Le rôles d’ « Amitié et Nature »

Les clubs « Amitié et Nature » naissent en 1947. Celui de Dijon allait se développer ensuite grâce à l’action militante de Monsieur et Madame Arnaud et de Monsieur Urbain. Il rassemble 50 licenciés en 1964. Le club organise alors des sorties de ski, des camps à la montagne et des randonnées pédestres. Pour répondre aux attentes de ses membres, Amitié et Nature aménage un terrain de camping avec des aires de jeux à Athée pour permettre la pratique d’activités nautiques.

Des activités qui n’ont cessé de se développer

A l’issue de la saison 1979-1980 et pour 1618 licenciés en Côte d’Or : 492 adhérents à Amitié et Nature. Le cyclotourisme rassemble alors 289 pratiquants avec des clubs très actifs comme les Randonneurs Dijonnais.

A la fin des années 1970, une commission départementale organise des sorties de ski en direction du Jura et au printemps, la descente de la Vallée Blanche à Chamonix. Un championnat de Côte d’Or FSGT permet aux meilleurs skieurs de se mesurer. Des camps d’été à la montagne rassemblent jusqu’à 40 personnes.

Le cyclotourisme FSGT est alors florissant !

L’aménagement des falaises d’Hauteroche résulte du travail des varappeurs Côte d’Oriens et de leurs collègues de la région parisienne, intéressés par le site. Il est inauguré en avril 1977 et propose 40 voies aux grimpeurs. C’est un lieu bien connu des milieux de l’escalade.

Puis, certains adhérents vont préférer une pratique plus sportive de la montagne et de l’escalade. Cette aspiration va aboutir à la création du Groupe Montagne de la Côte d’Or, puis, du Club Montagne de Chenove. Le groupe Montagne de la Côte d’Or est à l’origine du mur d’escalade de Marsannay-la-Côte. En 2000, il compte 99 licenciés FSGT et étend ses propositions au VTT, à la randonnée pédestre et couvre les autres disciplines alpines.

Le Club Montagne de Chenôve, cher à Jean Ianelli, regroupe, lui, 32 licenciés en 2000. Le Club Omnisport Amitié et Nature comptait alors 107 membres, tournés vers les activités de loisir et de détente.

Réalisé avec l’aide de Gaston Boulay, Jean Costille, M. Frerebeau et Jean Ianelli.